16 622 recherches par minute au Québec. Êtes-vous dans les résultats?

Drapeau du Québec Au Canada, le marché de la recherche continue de croître à un rythme extraordinaire affichant une progression de plus de 28 % par rapport à l’année 2008.

Une question essentielle doit se poser pour vous : saurez-vous profiter de cette occasion unique et optimiser le positionnement de vos produits et services dans les résultats de recherche des Québécois?

ComScore, un leader dans la mesure du monde numérique, publiait cette semaine une étude sur la croissance dans le marché de la recherche mondiale pour l’année 2009.

L’étude a révélé que les États-Unis demeurent le premier marché mondial de la recherche, tandis que les sites Google conservent une position dominante dans le marché de la recherche mondiale.

Le recours à la recherche est un réflexe de plus en plus répandu

La recherche est clairement un comportement de plus en plus omniprésent parmi les utilisateurs d’Internet non seulement à démarrer directement des moteurs de recherche, mais aussi dans les sites et entre les réseaux.

Si vous assimilez cette croissance de la recherche avec la capacité des humains de cultiver l’information, alors le monde se transforme rapidement en un écosystème de connaissances plus efficace déclarait Comscore à ce propos.

Statistiques sur le recours aux moteurs de recherche au Canada et au Québec

Le rapport nous révèle que la recherche au Canada a connu une croissance de 28 % entre décembre 2008 et décembre 2009, passant de 2,90 milliards de recherches mensuelles à plus de 3,71 milliards.

Si nous extrapolons les résultats en fonction du pourcentage de la population québécoise au Canada (± 20 %), nous pouvons en tirer le tableau de statistiques suivant :

Nombre de recherche par :
Canada
Québec
mois
3 710 000 000 742 000 000
jour
119 677 419 23 935 484
heure
4 986 559 997 312
minute
83 109 16 622
seconde
1 385 277

Au même moment, nous apprenons par l’Indice du commerce électronique au Québec qu’en 2009, les achats réalisés sur le Web par les adultes québécois ont atteint 3,4 milliards de dollars, soit une augmentation de 200 millions par rapport à l’année 2008.

Au cours d’un mois type, la proportion de cyberacheteurs a connu une croissance moyenne de 33 %, passant de 15 % en 2008 à 20 % en 2009; entre les mois de janvier et de décembre, 1,2 million d’adultes québécois en moyenne ont fait des achats sur Internet.

D’autre part, l’indice nous mentionne également qu’en 2009 :

  • 72 % des adultes québécois utilisent Internet au moins une fois par semaine, ce qui représente plus de 4,5 millions d’internautes réguliers au Québec.
  • 73 % des foyers québécois sont branchés à Internet, dont 85 % à la haute vitesse.
  • 38 % des adultes québécois affirment qu’Internet est leur principale source d’information avant d’effectuer un achat… (32 % en 2008)
  • 27 % des adultes québécois consultent les offres promotionnelles qu’ils reçoivent par courriel.
  • Les transactions en ligne ne sont qu’une partie des décisions d’achats prises en ligne par les consommateurs.:

Si vous deviez répondre aux questions suivantes, auriez-vous toutes les réponses :

  • Quel pourcentage de mes visiteurs provient des moteurs de recherche?
  • Quels sont les mots-clés qui ont été recherchés dans les moteurs et qui concernent mon domaine d’activité?
  • Comment mon site est-il positionné dans la page des résultats de recherche pour les mots-clés pertinents à mes produits et services?
  • Existe-t-il d’autres mots-clés sur lesquels il pourrait être intéressant de chercher à se positionner?
  • Mon site est-il bien optimisé et a-t-il un potentiel de référencement?
  • Devrais-je mettre sur pied une campagne de publicité internet sur les moteurs de recherches?
  • Ma compagnie obtient-elle la juste part qui lui revient parmi les 742 millions de recherches qui sont effectuées par mois au Québec?
  • Que font mes compétiteurs et comment tirent-ils profit de la recherche?

Et maintenant?

Si vous avez répondu non à quelques-unes de ces questions, il est peut-être temps d’arrêter votre lecture, et de prendre la bonne résolution de contacter une compagnie de référencement comme la nôtre et de parler à un spécialiste du référencement et de la visibilité web.

Si vous ne le faites pas, vos compétiteurs le feront et mangeront votre lunch. Le plus tôt est le mieux, car créer de la notoriété et de la visibilité pour vos contenus prend beaucoup de temps; ne pas le faire maintenant laisse la voie libre à votre compétition…

Crédit photo : http://www.flickr.com/photos/husseinabdallah/2076445779/