13 trucs de référencement faciles pour ranimer la batterie de votre site web

13 trucs de référencement faciles pour ranimer la batterie de votre site web 5.00/5 (100.00%) 1 vote

Image pour l'article 13 trucs de référencement faciles pour ranimer la batterie de votre site webCes 13 trucs ont été originellement publiés sur notre Page Facebook. 13, c’est un beau chiffre, comme Jésus et ses 12 apôtres, le vendredi 13, les 13 doigts de la main (?). Heu! Non je m’égare… Saviez-vous également que 999 999 divisés par 13 donnent exactement 76 923, ce qui entraîne que les fractions dont le dénominateur est 13 ont un groupe de six chiffres qui se répète dans leur développement décimal. (Wow, je n’ai rien compris, mais ça fait savant non?). Pas de symbolique ni de grandes théories ici, mais treize humbles petits trucs. La semaine prochaine vous aurez droit aux 13 autres trucs publiés sur notre Page Facebook

.1.Le premier truc n’est pas un truc! Hein! Déçus?

Le terme français « référencement » ne veux malheureusement rien dire quant à moi. Je préfère utiliser le terme anglais Search Engine Optimization, qui, bien qu’imparfait, a au moins le mérite d’être plus descriptif.

Donc qu’est-ce que le référencement?

Et bien, le référencement a comme objectif d’améliorer le volume et/ou la qualité du trafic vers un site web en provenance des moteurs de recherche. On parle ici de trafic « naturel » ou quelquefois de trafic « organique » en opposition au Search Engine Marketing (SEM ou marketing de recherche en français) qui concerne le trafic en provenance des liens commerciaux (payants) des moteurs de recherche.

De nos jours la frontière entre référencement, stratégie de visibilité, stratégie dans les médias sociaux, relations publiques web, etc. tend à être de plus en plus floue. Pourquoi? Parce que les moteurs sont des hydres qui étendent leurs têtes dans tous les secteurs de l’activité web: vidéos, images, cartes, fiches d’entreprises, commerce électronique, mobilité, recherche sociale et en temps réel, etc.

.2.Ouvrez un compte Google Places

Si vous avez une entreprise locale, si vous êtes dans le domaine touristique et la restauration, ou si votre marché est local, vous devriez ouvrir un compte Google Places.

Vous pourrez ainsi avoir une présence sur Google Maps et avoir droit à l’affichage d’une carte sur certaines recherches. On dit qu’aux États-Unis 20 % à 30 % des recherches ont une composante locale : ville, zip code, état, etc.

Vous pourrez contrôler le message affiché dans votre page, ajouter des images, des vidéos, inscrire des informations de contact, des nouvelles de vos services ou produits.

Aux États-Unis, Google commence maintenant à introduire un nouveau service payant (Pages Jaunes bonjour…) qui permettra de donner un Boost à votre visibilité dans les cartes de Google.

La prochaine décennie risque d’être celle du web mobile.
Les Google Places parce qu’elles sont associées à la géolocalisation des résultats, vous placent en bonne position d’observer ce qui s’en vient.

En résumé : une page gratuite sur Google, pouvez-vous vous en passer?

.3.Soignez vos titres

À peu près tout le monde (du moins, je l’espère) ayant de petites notions de référencement vous dira, probablement avec raison, que le critère No1 de classement des pages dans Google est le titre.

Par titre on entend la balise <title> du code HTML. C’est elle qui sert à afficher le texte qui apparaît dans la barre de titre des navigateurs web. C’est aussi elle qui est utilisée par Google et les autres moteurs pour afficher le titre de votre page dans les résultats de recherche.

La règle est pourtant simple : toutes vos pages devraient avoir un titre unique, différent et descriptif qui « colle » au contenu de celles-ci et qui contient vos mots-clés les plus importants.

Par exemple, supposons que vous soyez un cordonnier bien chaussé et que vous ayez un site web pour présenter les activités de votre cordonnerie de Laval. Votre titre pourrait être quelque chose comme <Cordonnier à Laval – Cordonnerie Tartempion – Laval>.

Ensuite pour chacune de vos pages vous inscririez un titre plus spécifique : <Réparation de manteaux, bottes et articles de cuir – Cordonnerie Tartempion – Laval>; etc.

Facile n’est-ce pas? Pensez à votre titre comme au titre d’un livre.
Lorsque vous vous promenez à la bibliothèque dans un rayon de livres pratiques, les titres des livres vont vous aider à faire votre choix et trouver le livre que vous cherchiez. Imaginez un peu si tous les livres n’avaient pas de titre.

C’est pourtant ce qui se passe sur le web. Combien de sites ont encore des titres tels que « Bienvenue sur notre site », « Page d’accueil », « Tartempion.com », « Tartempion inc. » ou même « Untitled » ?

Voici à ce sujet un vieil article de notre blogue, toujours pertinent : « Untitled », ou pourquoi optimiser les titres de vos pages web ?

.4.Aidez vous et le ciel vous aidera

Cher M., Mme le client. Il va falloir que vous vous aidiez « un ti peu ».

  • Quels efforts avez-vous faits envers le link building?
  • Avez-vous une stratégie de contenus, un blog?
  • Êtes-vous sur Twitter? Facebook?
  • Publiez-vous des guides, vidéo, études, statistiques, données, sondages, alouette?
  • Avez-vous une stratégie?

M., Mme le client, attendez-vous que je sorte ma poudre de perlimpinpin?

.5.N’utilisez pas de redirections 302

Si vous devez faire des redirections de pages sur votre site web, ne faites pas comme le nouveau site de l’Assemblée nationale du Québec. Utilisez des redirections 301 au lieu de redirections 302 qui ne laissent pas passer le fameux Page Rank. Matt Cutts, ingénieur chez Google vous le confirme dans cette entrevue.

BTW : le nouveau site assnat.qc.ca a coûté plusieurs millions de $ (!?!) Voir à ce sujet notre article complet : Le nouveau site de l’Assemblée nationale du Québec passe-t-il le test du référencement?

.6.Ne diluez pas inutilement votre PageRank

Les URL utilisées sur votre site peuvent prendre de nombreuses formes. Pour les moteurs de recherches siteweb.ca, www.siteweb.ca et siteweb.ca/index.html sont trois adresses URL différentes.

Si vous utilisez indifféremment ces 3 adresses, vous diluerez votre réputation (Page Rank) entre ces 3 pages. Chaque page de votre site acquiert de la réputation, il faut la canaliser et la concentrer!

.7.Utilisez Twitter à bon escient

Les liens en provenance de Twitter sont en « nofollow »: Google ne les suit pas et donc ils ne transfèrent pas de réputation (PageRank).

Par contre, les liens Twitter sont repris par des sites qui écrivent les liens en dofollow. Si Google indexe la page ou se trouve ces liens secondaires, vous aurez gagné des liens.

Voir à ce sujet notre article complet : comment utiliser Twitter pour le référencement? 13 réponses éclairantes.

.8.Utilisez des outils pour « chasser » les liens en « dofollow »

La plupart des liens postés dans les commentaires de blogues sont en « nofollow » et ne passent donc pas de réputation (PageRank). Un outil comme « SEO for Firefox » permet de voir les liens « nofollow » immédiatement, sans avoir à afficher le code source.

Cet outil comporte une option qui va effectivement mettre en évidence tous les liens « nofollow » en rouge quand vous l’avez activée. Cela peut vous épargner beaucoup de temps lorsque vous vérifiez les commentaires de blogues pour voir s’ils sont « nofollow« . Bonne chasse.

.9.Utilisez l’opérateur avancé * (wildcard) de Google.

Cet opérateur remplace un ou plusieurs mots.

Par exemple, cherchez-vous des endroits où référencer votre site? Utilisez des requêtes telles que :
[ajoutez * site]
[inscrivez * blogue]
[suggérez * blogue]

Voici un exemple : http://www.google.ca/search?hl=fr&q=sugg%C3%A9rez+*+blogue&sourceid=navclient-ff&rlz=1B3GGGL_frUS281US283&ie=UTF-8

Cette requête vous permettra de découvrir des combinaisons de mots-clés auxquelles vous n’auriez peut-être pas pensé. Soyez créatifs!

10.Surveillez vos erreurs 404

Pour Google un lien c’est de la réputation. Pour augmenter votre réputation auprès de Google (le fameux PageRank) surveillez vos pages 404, à l’aide des « Outils pour les webmestres de Google » surveillez les pages introuvables (Erreur 404).

Google vous indique quelles sont les pages qui lient à des pages inexistantes. Inexistantes parce qu’elles ont changées de nom, été supprimées, etc. C’est de la réputation perdue, donc une perte de PageRank.

Essayez de renommer ces pages, ou bien utilisez le fichier .htaccess pour les rediriger vers une page existante grâce à une redirection 301.

Vous gagnerez ainsi en réputation auprès du moteur.

11.Ne perdez pas de temps avec les balises Meta Keywords

La balise META keywords.

De nos jours, tout le monde est spécialiste en référencement. Toute compagnie web qui se respecte va avoir sur son site web un onglet « référencement », où on explique que votre nouveau site va être référencé et que cette compagnie est experte en référencement.

L’autre jour, je suis tombé sur un vidéo sur YouTube qui expliquait le plus sérieusement du monde que « vos META tags déterminent 50% de votre positionnement dans Google », qu’il faut « mettre à jour les Meta Tags une fois par mois » et que des « Meta frais déterminent votre succès ». Sic. Je ne donnerais pas de noms, mais ça me démange. En anglais, on parle de « snake oil salesman ». Il vous vend n’importe quoi, avec n’importe quels arguments. Sûrement un très bon vendeur je n’en doute pas.

Pour revenir à notre sujet, les META keywords : non, ils n’ont aucune importance dans Google. Depuis très longtemps. Google lui-même le confirme.

Devriez-vous utiliser les Meta Keywords ? C’est à votre convenance. Ne perdez pas de temps avec ça. Yahoo! et Ask semblent les indexer. Utilisez-les pour y inscrire des mots mal orthographiés (misspell), des synonymes. Utilisez-les également si votre système de blogue, ou votre CMS utilise les META keywords pour créer des catégories ou des « tags ».

Sinon ignorez-les. Ignorez aussi les ignorants, mais ça c’est plus difficile, ce sont des maîtres dans leur domaine.

Voir à ce sujet notre article complet : Balise META keywords et référencement. Mythe, réalité et huile de serpent.

12.Vérifiez ce que dit Google à propos du référencement

Que dit Google du référencement?

Pourquoi ne pas commencer par vérifier ce que Google lui-même nous dit du référencement. Le moteur de recherche propose en effet beaucoup d’informations que tout webmestre intéressé à améliorer son positionnement dans les résultats de recherche devrait consulter.

C’est un bon départ. Disons qu’avec ça vous aurez de quoi occuper quelques soirées ;-)

13.Enregistrez un nom de domaine en .tel

Par exemple Orénoque interactif possède et met à jour le domaine http://www.orenoque.tel/

Un nom de domaine en .tel peut vous permettre de prendre le contrôle de votre marque en ligne et vous aider à être mieux trouvés en ligne. C’est une inscription de cocitation de haute valeur qui renforcera votre autorité auprès des moteurs. Vous pourrez y publier des liens vers vos sites web, vos blogues, vos profils sociaux. Quelques autres avantages du .tel:

  • Rejoignez un annuaire en ligne universel vous assurant une visibilité immédiate dans le monde entier…
  • Centralisez tous vos moyens de communication en un endroit unique que vous contrôlez…
  • Actualisez et gérer vos coordonnées et vos mots-clés en temps réel…
  • Améliorez votre présence dans les moteurs de recherche grâce à des mots-clés descriptifs…
  • Mettez à la disposition de vos clients un moyen rapide de vous contacter en un seul clic depuis n’importe quel appareil mobile

14.Truc bonus : Inscrivez-vous à notre page Facebook

Cela vous évitera d’attendre 13 semaines pour les prochains trucs ;-)

J'aime Orénoque interactif !

 

Références

Crédit photo : http://www.flickr.com/photos/lwr/3117990172/

email

À propos de Louis Durocher

Consultant principal et président d'Orénoque interactif, l'agence de référencement No1 de Montréal. Son expérience dans le domaine du référencement et du marketing Internet et son expertise technologique lui permettent d'offrir une approche holistique du référencement et du positionnement. +Louis Durocher