Budget marketing, le fossé entre référencement naturel et marketing de recherche

Votez pour cet article

Budget marketingSeomoz, sous la plume de Rand Fishkin, nous porte à nous interroger en nous démontrant qu’il ya quelque chose de bizarre dans la manière dont les budgets marketing sont alloués aux campagnes axées sur les moteurs de recherche

Regardons les points suivants :

De façon non surprenante, le marketing de recherche continuera à être la catégorie de publicité avec la croissance la plus importante, passant de 9,1 milliards de dollars en 2007 à 20,9 milliards de dollars en 2013.
Source
: C|Net News, Juin 30, 2008 

Ainsi, les entreprises aux États-Unis ont dépensé 10 milliards $ l’an dernier sur les liens commerciaux dans les moteurs de recherche, et encore plus cette année. Et quand est-il du référencement naturel?

SEO (Référencement naturel):  1,3 milliards $ (11 %)
Source: SEMPO (données via Massimo Burgio), SMX Madrid 2008

Selon les données de SEMPO, la part du gâteau du référencement naturel est de 11 % et de 87 % pour les campagnes de marketing de recherche PPC (avec un autre de 1,4 % pour les technologies de SEM (Search Engine Marketing) et moins de 1 % pour l’inclusion payante). Pourtant, regardez bien ceci :

Cette image nous montre que les études indiquent que les yeux des internautes sont en priorité sur les résultats de recherche organiques, ceux que l’on peut influencer avec un référencement naturel. Curieux! Peut-être devrions-nous obtenir plus de données sur ce sujet. Voyons voir ce que dit Enquiro , la compagnie canadienne qui a mené cette étude :

Visibilité du classement organique

(en pourcentage des participants regardant les résultats à cet endroit)

  • Rang 1 – 100%
  • Rang 2 – 100 %
  • Rang 3 – 100 %
  • Rang 4 – 85 %
  • Rang 5 – 60 %
  • Rang 6 – 50 %
  • Rang 7 – 50 %
  • Rang 8 – 30 %
  • Rang 9 – 30 %
  • Rang 10 – 20 %

Visibilité des liens commerciaux sur le côté

(en pourcentage des participants à la recherche d’une annonce à cet emplacement)

  • 1 – 50 %
  • 2 – 40 %
  • 3 – 30 %
  • 4 – 20 %
  • 5 – 10 %
  • 6 – 10 %
  • 7 – 10 %
  • 8 – 10 %

Ainsi, la visibilité est considérablement plus élevée pour les résultats organiques. Qu’en est-il des clics?

Sur ce graphique de Comscore , nous pouvons voir que les clics sur les résultats de recherche payante ont diminué au fil du temps, et sont maintenant d’environ 22 %.

Conclusions : Le référencement naturel (SEO) accapare plus de 75 % de tout le trafic de recherche, mais s’attire moins de 15 % des budgets de marketing pour les campagnes visant la visibilité dans les moteurs de recherche. Le PPC reçoit moins de 25 % de l’ensemble du trafic de recherche, mais il s’attire plus de 80 % des budgets de campagne marketing.

Source : http://www.seomoz.org/blog/the-disconnect-in-ppc-vs-seo-spending

À lire également :

À propos de Louis Durocher

Consultant principal et président d'Orénoque interactif, l'agence de référencement No1 de Montréal. Son expérience dans le domaine du référencement et du marketing Internet et son expertise technologique lui permettent d'offrir une approche holistique du référencement et du positionnement. +Louis Durocher

, ,