Comment utiliser Twitter pour le référencement? 13 réponses éclairantes.

Comment utiliser Twitter pour le référencement? 13 réponses éclairantes.Google publiait récemment un article qui suggérait d’acquérir des liens de qualité en s’impliquant dans les réseaux sociaux tels que les blogues, les forums, les sites de bookmarking, de microbloguage ou de vidéo. Est-ce un signal clair envoyé aux webmestres? Et Twitter là-dedans? Comment pouvez-vous utiliser Twitter pour le référencement?

Google favorise-t-il maintenant les liens en provenance de Twitter et des réseaux sociaux?

Dans son article, Quality Links To Your Site, Google mentionne ce qui suit :

If your site is rather new and still unknown, a good way marketing technique is to get involved in the community around your topic. Interact and contribute on forums and blogs… Humor can be another way to gain both great links and get people to talk about your site. With Google Buzz and other social media services constantly growing, entertaining content is being shared now more than ever… Similar to the way we do it on YouTube, offering bookmarking services for social sites like Twitter or Facebook can help spread the word about the great content on your site and draw users ‘ attention.

Serait-ce un indice? Pourtant, les liens de Twitter sont en Nofollow, et ne valent rien pour le référencement. Non?

Heu! Oui… Et non… Comme premier indice, regardez cette image visuellement très frappante :

Les    Tweets ont un potentiel viral très important

Cette image est tirée d’un article qui analyse visuellement la viralité d’un tweet à l’intérieur même de Twitter, et qui représente comment un Tweet est retweeté et mentionné à partir d’un seul Tweet original. Ceci démontre tout d’abord le potentiel viral important de Twitter, certains articles publiés sur Twitter ayant des dizaines, voire des centaines de mentions (Retweets).

Oui, mais les liens de Twitter sont en Nofollow, non?

Oublions un peu le pur référencement, et examinons ce fait : dans certains secteurs d’activités les visites en provenance de Twitter peuvent représenter un pourcentage substantiel des visites sur un site web. Ce n’est pas négligeable si vous élargissez votre définition du référencement pour y inclure stratégie Internet, visibilité web, ou rayonnement web, comme certains chefs d’orchestre la nomment.

Dans un article récent sur Twitter et le référencement, je m’interrogeais sur le fait que le déplacement graduel de Google vers la recherche personnalisée et la recherche sociale va augmenter l’importance des indices sociaux que Google utilisera désormais pour déterminer le type de contenu auquel les utilisateurs accordent de la valeur.

La morale, comme la conclusion de l’article de Hubspot le mentionne, c’est que l’Internet, et Twitter en particulier, offrent désormais un potentiel de bouche à oreille qui était auparavant impossible à atteindre. Prenez le temps de comprendre comment votre contenu se propage en ligne, maintenant, en 2010, à l’heure où Facebook compte plus de 500 millions d’usagers et Twitter plus de 100 millions. Cherchez des possibilités pour optimiser la propagation du bouche à oreille de votre contenu sur Twitter et les autres réseaux sociaux.

Oui, mais les liens de Twitter sont en Nofollow, non? (Bis)

En effet, il semble que Google soit intervenu auprès de Twitter pour les forcer à implanter le condom à liens qu’est le Nofollow, aussi certains disent que Twitter cannibalise maintenant les liens ou que Twitter a un effet corrosif sur le marketing Internet.

Cette tendance est réelle, alors qu’il y a quelques années un contenu de qualité était récupéré par les blogues et générait des dizaines de liens, aujourd’hui les blogueurs… et bien…, bloguent moins. Ils sont sur Twitter justement, ils sont plus professionnels et moins intéressés à pointer vers des ressources concurrentes. L’économie des liens, le journalisme de liens, ce sont déplacés vers les réseaux sociaux : les « social bookmarks », « retweets », « j’aime », ont remplacé les liens.

L'économie des liens c'est déplacée vers les réseaux sociaux: les    «social bookmarks», «retweets», «j'aime», ont remplacé les liens.

Les moteurs de recherche, c’est le défi et peut-être le cauchemar de Google, cherchent à s’adapter. Le billet du blogue de Google cité plus haut en est un indice très fort, comme le mentionne également le billet de notre concurrent (et ami) Dncom Marketing. Si les « retweets », et les « j’aime » de Facebook sont des liens sociaux, alors Google et les autres moteurs de recherche n’auront d’autre choix que de s’adapter, au risque de disparaître.

Oui, mais les liens de Twitter sont en Nofollow, non? (Ter)

Hum… Certains commencent maintenant à dire que non. Mais… lâchez-moi un peu avec le Nofollow. Oublions le fait que nous ne pouvons pour le moment que lire entre les lignes des déclarations de Google, et interrogeons nous plutôt sur la valeur réelle de Twitter pour le référencement.

Venons-en au fait! Comment utiliser Twitter pour le référencement?

L’essentiel pour le moment n’est pas de savoir si les liens sont en Nofollow ou non, l’essentiel est d’obtenir des liens. Et le fait est que Twitter génère des liens qui à leur tour génèrent des liens secondaires par viralité.

Twitter génère des liens qui à leur tour génèrent des liens    secondaires par viralité.

Les liens secondaires sont l’objectif avoué

L’essentiel, dans une perspective de création de liens, ce n’est pas vraiment la création de liens directs, mais les liens secondaires qui découleront de l’exposition de vos contenus à l’écosystème de viralité des réseaux sociaux.

Qu’est-ce qui est le plus important selon vous?

  • 1 — Un lien en Dofollow d’un annuaire roumain (sic).
  • 2 — Un lien en Nofollow d’un site populaire tel que Twitter.

Et bien, quant à moi, je miserais un p’tit 20 $ sur le No2, car ultimement, le statut du lien est moins important que son potentiel de représentation de votre contenu au plus de gens possible.

Sans parler des individus, beaucoup de services et d’agrégateurs archivent et publient vos tweets en Dofollow; Tweetmeme et Topsy, pour ne nommer que ces deux-là.

En résumé, voici 13 réponses éclairantes pour vous aider à utiliser Twitter pour le référencement.

  • 1 — L’objectif ultime du référencement est d’obtenir du trafic qualifié vers votre site web. Twitter devient de plus en plus une source de trafic qualifié.
  • 2 — Même si les liens sur Twitter suivent la règle du Nofollow (ils ne vous donneront pas de Page Rank), votre influence dans Twitter peut devenir une source de liens dans les blogues ou sites de vos followers.
  • 3 — Twitter possède un certain capital de sympathie de Google. De nombreux pages ou profils Twitter se retrouvent dans les résultats de recherche de Google et peuvent vous apporter des références. Google vient de lancer récemment un portail dédié à la recherche en temps réel, signe que, comme disait la chanson, ça a une certaine importance.
  • 4 — Votre page Twitter possède un flux RSS qui peut être reposté comme n’importe quel autre flux RSS.
  • 5 — Votre page Twitter accumule du PageRank, au fur et à mesure que vous accumulez des followers et des « retweets ». Cette page possède un lien vers votre site web et peut vous apporter du trafic.
  • 6 — Vous pouvez importer vos fils RSS Twitter RSS dans votre compte Facebook, votre FriendFeed où d’autres réseaux sociaux et services. Chacun de ces services a un public différent, amis d’amis, indexation différente dans les
    moteurs et les différents moteurs de recherche interne de ces réseaux peuvent donner une diffusion plus large à vos Tweets
  • 7 — Il existe des plugiciels WordPress, ou d’autres outils qui vous permettent d’importer automatiquement et de publier vos tweets sur les pages de votre site ou dans votre blogue.
  • 8 — Le blogue est devenu moins important pour socialiser et partager avec votre réseau. Le blogue sert plus des objectifs de branding ou de construction de votre autorité.
  • 9 — Twitter cannibalise les blogues. Les gens qui auparavant auraient pu bloguer sur un article de nouvelles ou un article d’information passent en fait plus de temps sur Twitter à partager des liens et des gazouillis, et réservent leur blogue pour des essais plus complets et des sujets plus larges.
  • 10 — Twitter et les dizaines de sites qui agrègent les données qu’il contient, comme Tweetmeme et Topsy, etc., participent à augmenter les signaux sociaux que vous et votre contenu émettez et donc, en fin de compte à mousser votre autorité auprès du moteur.
  • 11 — En fait, Twitter est un excellent endroit où développer et entretenir votre réseau social. Ce même réseau social devrait éventuellement vous servir de levier pour « retweeter » des gazouillis vers vos articles.
  • 12 — Google va se servir de plus en plus de Twitter comme d’un indicateur des contenus susceptibles d’être recommandés et suggérés et donc porteurs d’autorité.
  • 13 — L’objectif et les bénéfices d’être sur Twitter ne seront plus seulement de réussir à obtenir des liens vers vos contenus, mais inévitablement les tweets vont devenir eux-mêmes porteurs de rang dans le classement futur des algorithmes.