Évolutions du marketing web pour 2011

L'Odyssée du marketing InternetNous vous présentons le troisième billet de notre série «L’Odyssée du marketing Internet». Il s’agit du billet de Sylvain Richard le fondateur de l’agence web AxeNet à Paris. Dix ans d’expérience en référencement, c’est suffisamment rare pour le signaler. C’est la passion de Sylvain, il adore positionner vos sites devant les concurrents.

Les pistes à suivre…

Lorsque Louis m’a demandé d’intervenir sur ce sujet, je me suis posé à moi même la question de ce que pouvaient être les paramètres qui allaient sans doute fortement impacter la communication web en 2011.

Ma première réaction fut de me dire qu’il n’est pas difficile de jouer les prophètes tant les tendances me semblent lourdes. Sur le web, à mon sens, l’inertie est assez forte.  Les prédictions 2010 étaient déjà la continuité ou la validation de ce qui se passait en 2009.

En tant que Français, j’ai aussi une vision sans doute décalée de celles de mes cousins Canadiens, car nous subissons une domination écrasante de Google sur la recherche, puisque celui-ci  s’octroie plus de 90% de part de marché. La notion de concurrence est donc toute relative.

Ma vision très française des tendances à venir se décompose (voire, se mêle) de la manière suivante.

Il devient indispensable de créer son site pour Google.

Bien évidemment, je crois fermement à la création de contenus destinés aux visiteurs. Ce sont les utilisateurs utiles de n’importe quel site. Ce sont les cibles principales, ils restent prioritaires.

En revanche, ceux qui ne penseront qu’aux utilisateurs font à mon sens une grosse erreur. Il me paraît aujourd’hui inconcevable de mettre en ligne un site qui n’aura pas été pensé pour le référencement dès le début de sa conception.

Mon agence web s’attache chaque jour à créer des sites internet conçus dès le départ pour se positionner sur Google.  Et malgré tout, nous rencontrons parfois des difficultés à aller attaquer des requêtes concurrentielles. Il est donc facile d’imaginer l’enfer dans lequel vont s’engluer ceux qui auront mis cet aspect de côté. Ce sont des mois, voire des années de perdues pour eux, sans parler du budget qui sera nécessaire pour reprendre le bon chemin.

Des réseaux sociaux toujours plus influents

La tendance n’est pas nouvelle. Facebook ou Twitter ont acquis une audience extrêmement forte en quelques années.

Si la part de trafic engendrée par ces canaux est depuis longtemps reconnue, les constats faits par les SEO et les récentes révélations de Google ou Bing confirment que cette présence est devenue indispensable. En effet, la prise en compte du « bruit » fait autour d’un site sur les réseaux sociaux impacte aujourd’hui directement la visibilité dans les moteurs. Une bonne raison de réfléchir à une stratégie de communication adaptée pour tous ceux qui auraient mis de côté ces leviers.

Le SEO black Hat de plus en plus présent.

Je trouve que ce sujet est relativement tabou chez les référenceurs white hat. À croire que le simple fait d’en parler vous exposerait à la colère de Google.

Et pourtant, sur un nombre de requêtes toujours plus grand, il n’est pas rare de voir pointer en première position des sites dont l’analyse des backlinks laisse pantois. Pas au premier coup d’oeil, mais en s’enfonçant à peine dans le premier niveau de BL, on découvre un deuxième niveau  fait de splogs, de signatures de forum en nombre incalculable, et d’autres sources tout aussi « Black ».

Alors bien sûr, on se dit que cela ne durera pas, que le grand Google saura pénaliser ces pratiques, que le bien triomphera du mal…

Dans la pratique, j’ai de très gros doutes. Google est déjà bien incapable de gérer de manière juste de simples problèmes de contenu dupliqué qui semblent évidents aux yeux de tous. Alors, gérer des pratiques Black hat capables d’évoluer au jour le jour, ce n’est pas pour demain.

La mobilité et la géolocalisation

Elles se côtoient toujours plus chaque jour. Mes enfants passent plus de temps sur le web à partir de leur téléphone que de l’ordinateur familial. Moi-même, j’en fait de même.

La prise en compte de l’accessibilité à partir de terminaux mobiles devient un incontournable pour les acteurs qui voudront bénéficier d’une véritable audience web. Ceci d’autant plus que de nombreux outils utilisent l’emplacement physique de l’utilisateur pour définir quel type d’information lui sera affiché.

Pour conclure :

Comme les précédentes, 2011 s’annonce une année passionnante pour les métiers du web. Travailler dans un environnement aussi évolutif est le meilleur remède contre la morosité !

L’Odyssée du marketing Internet

Ce texte est un billet écrit par Sylvain Richard, d’AxeNet à Paris

L’auteur : Sylvain Richard est le fondateur de l’agence web AxeNet à Paris. Il communique activement sur les sujets du SEO ou webmarketing sur le blog AxeNet.

Sylvain crée AxeNet en 2001 sous la forme d’un regroupement d’indépendants (graphistes, développeurs, référenceur). Devant le succès rencontré, Sylvain fonde la webagency AxeNet en 2004. Son blogue a pour ambition de partager et d’échanger sur les sujets relatifs à la création de site Internet, du marketing aux aspects juridiques en passant bien évidemment par le référencement, véritable « vice » de Sylvain qui en viendrait presque à optimiser le texte des cartes postales qu’il adresse à ses amis durant ses vacances.

Crédit photo :  write_adam, NASA’s Marshall Space Flight Center, NASA’s Marshall Space Flight Center, NASA’s Marshall Space Flight Center