Google se lance dans le ciblage comportemental

TwitterCette semaine Google se lance dans la publicité avec ciblage comportemental, ou « publicité ciblée par centres d’intérêt » comme la compagnie le nomme.

La publicité ciblée par centres d’intérêt permettra en effet aux annonceurs de diffuser des annonces en fonction des interactions précédentes de l’internaute avec les annonceurs, par exemple les visites sur leurs sites Web, et d’atteindre les internautes en se basant sur leurs centres d’intérêt (par exemple, les « passionnés de sport »).

Des catégories de centres d’intérêt

Pour créer des catégories de centres d’intérêt, Google va identifier les types de pages Web auxquelles les internautes accèdent dans le réseau de contenu Google. Par exemple, si un internaute consulte un certain nombre de pages Web consacrées au sport, Google l’ajoutera à la catégorie « passionnés de sport ».

Pour en savoir plus sur cette fonctionnalité, consultez le centre d’aide AdSense à l’adresse http://www.google.com/adsense/support/bin/topic.py?topic=20310&hl=fr.

Pour plus d’informations sur la publicité ciblée par centres d’intérêt, vous pouvez également consulter le blogue Inside AdSense à l’adresse suivante : http://adsense-fr.blogspot.com/2009/03/monetisez-vos-contenus-grace-des.html.

Le ciblage comportemental, un virage à 180o pour Google

Ce n’est pas la première fois que Google va dans cette direction, même si, pour le moment, cette option semble limitée au réseau contextuel AdSense, il est à prévoir des options de ciblage comportemental dans le réseau Adwords (behavioral targeting) à plus ou moins brève échéance.

C’est manifestement une petite révolution pour Google qui jusqu’à tout récemment (2007) déclarait :

« We believe that task-based information at the time (of a user’s search) is the most relevant information to what they are looking at, » she said. « We always want to be very careful about what information would or would not be used. « 

Cette volte-face n’est pas étrangère à l’achat récent de la technologie DART de DoubleClick, qui possède à l’évidence un volet et une technologie de ciblage comportemental.

Des options «op-out» appéciée par l’Electronic Frontier Foundation

Soulignons enfin que Google aux internautes l’option de se retirer de ce type de ciblage (op-out), une position appéciée par l’Electronic frontier Foundation.

Devant les critiques des défenseurs des droits à la vie privée, Google a accepté de fournir une option permettant de se retirer de ce type de ciblage : l’Advertising Cookie Opt-Out Plug-in (Plugin de désactivation du témoin publicitaire), permettra de spécifier votre statut opt-out dans votre navigateur.

Un plugiciel de désactivation du témoin publicitaire DoubleClick

Grâce au plug-in du navigateur, vous pouvez désactiver de façon permanente le cookie DoubleClick, qui est un témoin publicitaire utilisé par Google.

Ce plug-in vous permet de maintenir le cookie désactivé même lorsque vous supprimez tous les cookies de votre navigateur.

Ce plugiciel est maintenant disponible comme un projet open-source et sera vraisemblablement adopté par des navigateurs autres que Firefox et Internet Explorer.

Google introduit aussi un outil Ad Preferences Manager (Préférences pour les annonces) qui permettra de choisir vos centres d’intérêt, en modifiant les catégories associées à un témoin publicitaire enregistré dans votre navigateur. Si vous ne souhaitez pas que Google stocke vos centres d’intérêt, vous pourrez opter pour la désactivation des cookies.

Liens Twitter