Les clowns du référencement, les 10 meilleurs gags

Les clowns du référencementÀ force d’entendre parler des conseils donnés par certains de mes « compétiteurs » dans le domaine du référencement, j’en viens à me dire que malheureusement cette branche du marketing ressemble plus à une piste du Cirque Barnum qu’à autre chose. Comme les clients n’y connaissent en général rien du tout, bonimenteurs, charlatans, escrocs, incapables et autres clowns sont légion. Hélas. C’est bien dommage pour les clients, et également, pour la réputation de la profession.

Il n’y a malheureusement pas de quoi rire

Il n’y a pas de quoi rire, car les clients, en toute bonne foi, s’attendent à un minimum de compétence. S’ils ont fait appel à un professionnel du référencement web, c’est qu’ils ont un besoin précis qui est celui d’améliorer le positionnement de leurs sites dans les moteurs de recherches.

Ils payent et s’attendent à recevoir plus que des conseils bidons, des rapports incompréhensibles, un charabia pseudo technique, et surtout ils s’attendent à faire affaire avec un expert. Voyons voir quelles sont les gags de ces prétendus experts qu’on ne peut qualifier autrement que du vocable de « clowns ».

.1. Gag No1 : Vos Meta keywords déterminent 50 % de votre positionnement dans Google

Pas drôle du tout. J’ai aussi entendu: il faut mettre à jour les Meta keywords une fois par mois, et avoir des Meta frais (sic) déterminent votre succès. Les Meta keywords ne comptent pas pour le référencement, et ce, depuis 2002. Même Google le dit. Vas t-on sérieusement arrêter un jour de parler des Meta? Pour plus de détails vous pouvez lire cet article sur les Meta keywords et le référencement.

.2. Gag No2 : Les blogues sont bons pour le référencement.

Ha! Ha! Bel effort. De nombreuses entreprises dont le site est monté sur WordPress ne sortent même pas sur leur nom de compagnie. J’ai dernièrement eu un client dont c’était le cas, et son site, très beau, était monté sur WordPress, le nec plus ultra des plates-formes de blogues.

.3. Gag No3 : Le contenu est bon pour le référencement.

Sourire en coin. Tout à fait d’accord. Un bon contenu est à la base d’une stratégie de visibilité web. Par contre, il y a des centaines de sites avec du contenu très riche qui sont totalement invisibles dans les moteurs de recherches. Meilleure chance la prochaine fois.

.4. Gag No4 : Pas besoin de rien faire avant que votre site soit terminé. Nous nous occuperons de tout après.

Ouf, je suis soulagé, je décrampe. Plus besoin de penser au référencement et aux moteurs de recherche pendant la conception. J’ai toujours trouvé ridicule de faire une recherche sémantique, une architecture de site, ou de se préoccuper des détails techniques, mon référenceur s’occupera de tout une fois le site terminé. Sans doute a-t-il le numéro direct de Google? Blague à part, il faut bien sûr penser à son référencement avant plutôt qu’après.

.5. Gag No5 : Il vous faut enregistrer le plus de noms de domaines possible avec vos mots-clés et les faire pointer vers votre site.

N’importe quoi. Et on parle de compagnies « sérieuses ». Vous pouvez avoir un zillion de noms de domaines si vous voulez, cela ne vous aidera en rien de les faire rediriger vers votre domaine principal.

.6. Gag No6 : Nous allons optimiser une de vos pages chaque mois.

Arrêtez, j’ai mal au ventre. À ce rythme on sera encore ici à Pâques, ou à la Trinité. Fournir une page « optimisée » par mois, c’est comme de dire que l’on vous installera vos quatre pneus d’hiver en novembre, décembre, janvier et février. Ridicule, surtout si c’est la seule chose que l’on vous offre.

.7.Gag No7 : Votre référencement progresse bien, au total, nous vous avons inscrit sur plus de 45 outils de recherche.

Ouch! Pitié, j’ai la rate sensible. Voyons voir : Euh! Google, Bing, Yahoo! Euh! Voyons… à oui le chinois là : Baidu et le russe Yandex. Y-a-t-il un moteur malgache? Il n’y avait pas une petite compagnie prometteuse, voyons… qu’elle est son nom déjà? Vous l’avez compris, se référencer sur 45 outils de recherches ne veut strictement rien dire. Au Québec et au Canada il y 3 ou 4 moteurs principaux. Point final.

.8. Gag No8 : Mettre le mot-clé dans le nom de domaine.

Super drôle! Si j’ai comme client l’hôtel Hilton de Montréal, je vais leur suggérer de transférer leur site sur reservation-de-chambre-en-ligne-hotel-montreal-tourisme-discount-centre-ville.com. La direction va fort probablement apprécier.

.9. Gag No9 : Plus la balise Meta description est haute dans la page plus c’est efficace.

Hilarant. N’en jetez plus. Primo, la balise en question ne concerne pas le classement des pages, deuzio, sa position dans la section <head> n’a aucune importance.

10. Gag No10 : Balise Meta Keywords (bis) : Il faut mettre en 1er les mots clefs les plus importants et ne pas dépasser la limite de 50.

Je ris aux larmes. Voir la réponse au point 1 qui parle des Meta keywords.

Conclusion

Les gags 4, 5, 6 et sont tirés directement des rapports produits par des cirques, oups, des firmes de référencement ou des conseils que ces mêmes firmes ont prodigués à mes clients.

Les autres gags sont tirés des conseils de quelques clowns glanés ici et là sur Internet.

Source photo : http://www.flickr.com/photos/49879584@N00/4388753827/in/photostream/

Comments

  1. Baba says

    la balise meta keywords « servirait » encore aux annuaires automatiques (quand ils font leur fameux voyage pour ramasser des sites thématiques).

    Reste à savoir si les annuaires sont toujours aussi « utiles »

  2. Damien Guinet says

    Ce sont de ttrès bons conseils pour être bien positionné sur Altavista en 1997 🙂

  3. Jonathan says

    J’apporterais nuances aux gags 2 et 3 puisqu’ils peuvent faire partie d’une bonne pratique de référencement. Le blogue présente un bon nombre de prédispositions techniques à la mise en place des bonnes pratiques. Pour le contenu, une bonne charte éditoriale, de la régularité et de la fraîcheur avec une attention sur les bonnes pratiques (on le répètera jamais assez) permettra assurément d’enrichir la visibilité.

    Pour le reste, entièrement d’accord.

  4. Claudette Voyer says

    Très bon article. Mais un peu triste en même temps…
    On pourrait aussi faire l’exercice pour le Web2 : y a là aussi des tonnes de gourous et de pseudo-spécialistes qui n’ont pas compris qu’il ne s’agit pas d’avoir un compte Facebook pour se prétendre gestionnaire de communauté…

    • says

      Oui, le constat est un peu triste. C’est surtout dommage pour les clients qui, néophytes, se font conseiller les mauvaises stratégies, vendre les mauvaises technologies. Mais… gardons le flambeau, il y a aussi de bonnes compagnies, qui sont aux intérêts de leurs clients.

  5. référencement PME says

    Ayant peu eu l’occasion de vous parler je ne vous connaissais pas ce sens de l’humour , c’est fort rafraîchissant. Vous vous êtes limité à dix gags mais bous auriez facilement pu aller à vingt… A moins que n’ouvriez par cet article une série, parce qu’il y a de la matière…

  6. DvdMeow says

    Bonjour,

    en fait, si je comprends bien vous êtes le Éric Zemmour du référencement ?

    Ce
    que vous dîtes est très sensé, mais à chaque fois, on peut aisément
    nuancer les propos.J’ai plus l’impression que vous prenez les propos
    hors contexte pour mieux les démolir bien qu’ils peuvent être sensés dans certains
    contextes… du Eric Zemmour, quoi..

    Pour le gag 2, par exemple,
     » les blogs sont bon pour le référencement » Dans la mesure où ledit
    blog est actualisé régulièrement, qu’il possède une bonne sémantique
    web, que des personnes viennent pour commenter, partage les articles…
    effectivement, le bloging est un plus pour le référencement… Après,
    vous vous mettez à parler de sites faits sous wordpress et vous citez un
    client qui a vu l’homme qui a vu l’ours et là, je ne vous suis pas
    trop…

    Pour le Gag 3 :
    Un bon contenu contribue au
    référencement, encore une fois, si le site est bien réalisé… je vois
    pas où est le gag… et encore une fois, vous parlez de l’homme qui a vu
    l’homme qui a un supersite mais mal référencé… et si vous nous
    donniez l’adresse de ce site qui a un contenu pertinent mais qui est mal
    référencé ? vous gagnerez en crédibilité… De surcroit, le contenu
    demeure qu’un _facteur_ et rien d’autre qu’un _facteur_. Et si le site
    dont vous parlez serait blacklisté ? ce qui expliquerait le tout…

    Le gag4 :
    Encore une phrase prise hors de son contexte…

    Le gag5 : 100% d’accord.

    Le
    gag6 : Pourquoi pas ? Il peut s’agir d’un site qui ajoute régulièrement
    du contenu ? dans ce cas, c’est pas une mauvaise idée d’adapter la
    ré-écriture d’url en fonction des tendances actuelles, retravailler la
    rédaction, etc… donc je trouve pas l’idée si bête…

    Le gag8:
    Et si c’était pas le nom de domaine mais de l’URL dont il voulait parler
    ? si un truc du genre http://www.monsite.com/titre-de-larticle-tres-pertinent .
    Certes, j’ai déjà vu des gugus qui prenaient des noms de domaines
    improbables, mais là, j’ai encore cette impression de hors-contexte…

    Gag9
    : je pense qu’il est important de mettre le description en hauteurs
    également, car certains plugins, scripts, ou autres éléments assez
    lourds peuvent avoir des incidences assez inattendues sur les éléments
    situés en aval… je vois pas trop ce qu’il y a d’hilarant…

    Pour
    résumer, quand j’ai lu cet article, j’ai plus vu quelqu’un ( vous ) qui
    déchargeait sa haine contre des escrocs qui discréditent la profession,
    ce qui est complètement justifié et Dieu sait qu’il en existe dans les
    métiers du web.. Cependant, cette décharge de haine donne un aspect
    nauséabond à cet article car vous ne faites que détruire, certes à
    raison, mais détruire quand même. Je ne vois rien de constructif… ça
    aurait été intéressant de proposer les usages alternatifs adaptés aux
    gags qui en ont un… un peu comme ce que j’ai cherché à faire.

    • says

      Bonjour, nous ne connaissons pas Éric Zemmour ici au Québec, mais nous avons sûrement l’équivalent. Mon billet se voulait bien sûr humoristique. Je voulais surtout vilipender certains escrocs, les clowns comme je les appelle, qui s’improvisent experts en référencement. Pour la question de savoir si l’article est constructif je vous laisse juge. Il y a 400 autres articles «sérieux» sur le site. Mais j’aime bien une pointe d’humour à l’occasion. C’est mon style 😉 Merci de votre commentaire, long et détaillé, en tout cas. Et sans rancune.

  7. DvdMeow says

    Bonjour,

    en fait, si je comprends bien vous êtes le Éric Zemmour du référencement ?

    Ce
    que vous dîtes est très sensé, mais à chaque fois, on peut aisément
    nuancer les propos.J’ai plus l’impression que vous prenez les propos
    hors contexte pour mieux les démolir bien qu’ils peuvent être sensés dans certains
    contextes… du Eric Zemmour, quoi..

    Pour le gag 2, par exemple,
     » les blogs sont bon pour le référencement » Dans la mesure où ledit
    blog est actualisé régulièrement, qu’il possède une bonne sémantique
    web, que des personnes viennent pour commenter, partage les articles…
    effectivement, le bloging est un plus pour le référencement… Après,
    vous vous mettez à parler de sites faits sous wordpress et vous citez un
    client qui a vu l’homme qui a vu l’ours et là, je ne vous suis pas
    trop…

    Pour le Gag 3 :
    Un bon contenu contribue au
    référencement, encore une fois, si le site est bien réalisé… je vois
    pas où est le gag… et encore une fois, vous parlez de l’homme qui a vu
    l’homme qui a un supersite mais mal référencé… et si vous nous
    donniez l’adresse de ce site qui a un contenu pertinent mais qui est mal
    référencé ? vous gagnerez en crédibilité… De surcroit, le contenu
    demeure qu’un _facteur_ et rien d’autre qu’un _facteur_. Et si le site
    dont vous parlez serait blacklisté ? ce qui expliquerait le tout…

    Le gag4 :
    Encore une phrase prise hors de son contexte…

    Le gag5 : 100% d’accord.

    Le
    gag6 : Pourquoi pas ? Il peut s’agir d’un site qui ajoute régulièrement
    du contenu ? dans ce cas, c’est pas une mauvaise idée d’adapter la
    ré-écriture d’url en fonction des tendances actuelles, retravailler la
    rédaction, etc… donc je trouve pas l’idée si bête…

    Le gag8:
    Et si c’était pas le nom de domaine mais de l’URL dont il voulait parler
    ? si un truc du genre http://www.monsite.com/titre-de-larticle-tres-pertinent .
    Certes, j’ai déjà vu des gugus qui prenaient des noms de domaines
    improbables, mais là, j’ai encore cette impression de hors-contexte…

    Gag9
    : je pense qu’il est important de mettre le description en hauteurs
    également, car certains plugins, scripts, ou autres éléments assez
    lourds peuvent avoir des incidences assez inattendues sur les éléments
    situés en aval… je vois pas trop ce qu’il y a d’hilarant…

    Pour
    résumer, quand j’ai lu cet article, j’ai plus vu quelqu’un ( vous ) qui
    déchargeait sa haine contre des escrocs qui discréditent la profession,
    ce qui est complètement justifié et Dieu sait qu’il en existe dans les
    métiers du web.. Cependant, cette décharge de haine donne un aspect
    nauséabond à cet article car vous ne faites que détruire, certes à
    raison, mais détruire quand même. Je ne vois rien de constructif… ça
    aurait été intéressant de proposer les usages alternatifs adaptés aux
    gags qui en ont un… un peu comme ce que j’ai cherché à faire.

    • says

      Bonjour, nous ne connaissons pas Éric Zemmour ici au Québec, mais nous avons sûrement l’équivalent. Mon billet se voulait bien sûr humoristique. Je voulais surtout vilipender certains escrocs, les clowns comme je les appelle, qui s’improvisent experts en référencement. Pour la question de savoir si l’article est constructif je vous laisse juge. Il y a 400 autres articles «sérieux» sur le site. Mais j’aime bien une pointe d’humour à l’occasion. C’est mon style 😉 Merci de votre commentaire, long et détaillé, en tout cas. Et sans rancune.