Moteurs de recherche; cinq erreurs à éviter

Image pour l'article Moteurs de recherche; cinq erreurs à éviterL’Internet fourmille de sites web que les moteurs de recherches n’arrivent pas à indexer. Le problème est largement causé par une mauvaise structure d’URL, la programmation sous-jacente utilisée et des choix malheureux au niveau du design et de la conception graphique. Même si l’on pourrait citer des dizaines d’erreurs de conception, voici, pour les débutants, le « Top Cinq » des principales erreurs.

La conception graphique en premier, l’optimisation en deuxième

La principale erreur que font les concepteurs web et les propriétaires de sites est de se préoccuper de l’optimisation de leurs sites web après la conception du site, au lieu d’en faire un des éléments principaux du processus de conception. Faites appel au spécialiste des outils de recherche avant que le site Internet ne soit créé, pas après. L’architecture de votre site devrait coller à ce que votre public cible recherche.

Le spécialiste en positionnement pourra rechercher quels sont les termes de recherches et les mots-clés à utiliser et autour desquels articuler l’architecture d’information du site; la navigation, les catégories, les liens, titres, etc.

Si le positionnement est envisagé après la conception du site, il en coûtera des centaines, sinon des milliers de dollars pour optimiser et modifier le site, ou acheter de la publicité dans les moteurs.

Les internautes auront de la difficulté à trouver votre site dans les moteurs de recherche, sauf via votre publicité payante. Une fois rendu sur votre site, ils risquent même de ne pas trouver les produits ou services qu’ils recherchent.

Songez à inviter le spécialiste en positionnement au tout début de votre travail de conception.

Les Splash Pages

Une Splash Page est une page d’entrée principale qui contient une grande image avec un lien invitant les visiteurs à « Entrer dans le site »; ou bien par exemple, une animation Flash avec un lien pour sauter l’animation (« skip intro »), et une redirection vers une nouvelle page web lorsque l’animation est terminée.

La fonction principale de la page d’accueil d’un site devrait être de servir de Table des matières. Elle ne devrait pas être un Plan du site, ni une publicité géante.

Les problèmes avec les splash pages sont multiples:

Les Splash pages manquent de texte sémantiquement riche (c’est-à-dire qui contient les mots-clés identifiés comme pertinents à vos services ou vos produits). Le texte le plus important d’une page web se retrouve dans le titre de la page et le texte visible, celui qui peut être copier et coller dans un éditeur de texte. Une Splash page ne contient aucun texte visible, sauf peut-être « Entrez dans le site », ou « Sautez l’introduction ».

Les Splash pages ne possèdent qu’un seul lien sortant et souvent aucun lien croisé (provenant d’une autre page) ne pointe vers elles. La plupart des Splash pages ne pointent que vers une seule page d’un site (habituellement la véritable page d’entrée du site). Cette façon de faire indique aux moteurs de recherche qu’une seule page de votre site est importante.

Les Splash pages possèdent souvent des redirections. La plupart des moteurs de recherches n’incluront pas dans leur index les pages de redirections. Les outils de recherches cherchent avant tout à livrer aux internautes les pages qui contiennent l’information qu’ils recherchent. Une page d’entrée pourra avoir cette information, une Splash page jamais.

Si vos tests d’usabilité, vos focus groups, indiquent clairement que vos visiteurs aiment votre Splash page, gardez là. Mais soyez préparé à l’impact négatif qu’elle peut avoir sur votre visibilité dans les moteurs de recherche.

Manque de contenu pertinent et ciblé

Pour qu’une page web se positionne bien dans les résultats de recherche elle doit se concentrer sur un certain nombre d’expressions spécifiques et de mots-clés. De nos jours il y a deux façons de déterminer si le contenu de votre page est ciblé: des tests d’usabilité et l’analyse de densité des mots-clés.

Avec les tests d’usabilité, on présente quelques pages à des usagers pour une courte période de temps (10 à 30 secondes). Pour un site web B2C (Business-to-Consumer), on présentera par exemple des exemplaires de page de catégorie, page de produit, page d’accueil. Les questions suivantes seront ensuite posées:

Où êtes vous dans le site (demandé périodiquement pendant le test d’usabilité.)

Quel est le sujet principal de la page? Cette page traite-t-elle de plusieurs sujets? Quels sont-ils?

Est-ce que la description des produits donne suffisamment d’information pour commander le produit? Si non, quelle information souhaiteriez-vous voir?

Qu’est-ce qui à l’air cliquable dans cette page? Pourquoi?

La page présente-t-elle trop, pas assez ou juste assez de choix de navigation?

Suite aux réponses des usagers l’on détermine si une page cible suffisamment certains mots-clés. Sur les pages web réussies, les mots clés apparaissent habituellement dans le code titre HTML, les titres de sections, les liens de navigations, le nom des produits, la description des produits, et la navigation croisée.

Les outils d’analyse de densité des mots clés peuvent également déterminer si le contenu est bien ciblé. Ces outils analysent les pages web en fonction de la répétition de certains mots-clés et expressions.

On estime qu’une densité des mots-clés située entre 3 et 8 pourcent est acceptable. Un outil d’analyse de densité indiquera un pourcentage de 22 pourcent, un autre indiquera 7 pourcent. Mais les moteurs pourraient utiliser un calcul complètement différent.

Ces outils d’analyse technique ne doivent donc pas être considérés comme parole d’évangile. Leurs résultats doivent plutôt servir de balises dans la rédaction de pages mieux ciblées.

Équilibre entre texte et éléments graphiques

Un design web efficace vise un équilibre entre les textes formatés en HTML et les éléments graphiques. Si les visiteurs préfèrent les éléments graphiques, le concepteur devra leur donner satisfaction. Le spécialiste en positionnement web connaît les différentes façons de positionner les mots-clés dans la page, tout en satisfaisant les besoins et les goûts des internautes.

Un site web peut sur- ou sous-utiliser les éléments graphiques. À l’un des extrêmes se situe le site en Flash, avec le site complet contenu dans le fichier Flash. On peut avoir l’impression qu’un tel site se compose de plusieurs pages web, mais malheureusement cette conception est fausse. Beaucoup de sites en Flash ne comportent qu’une seule page web contenant un seul fichier Flash.

Soyez honnête. Pensez-vous sincèrement qu’un site web ne comprenant q’une seule page pourra se positionner pour 150 mots-clés différents?

À l’autre extrême on retrouve les sites web avec trop peu d’éléments graphiques. Ces sites sont souvent le signe indicateur d’un designer amateur, d’un autodidacte ou d’un programmeur avec des compétences limitées en design.

Beaucoup de texte riche de mots-clés attirera peut-être les visiteurs sur le site, mais un site contenant trop peu d’éléments graphiques ne communiquera pas une image de confiance, de crédibilité et de professionnalisme. Du moins pas assez pour convertir les visiteurs en consommateurs.

Viser l’équilibre entre le texte formaté en HTML et les éléments graphiques est donc la clé à la fois pour la visibilité dans les moteurs de recherches et les conversions.

Le manque de focus sur le consommateur.

Nous ne pouvons que le répéter: il faut écrire et concevoir le site en utilisant les mots mêmes que votre public cible utilise dans ses termes de recherches.

Nous sommes tous capables d’apprécier le temps, l’expérience et le savoir faire nécessaires pour créer un site Flash au design élégant et d’avant-garde. De même nous apprécions les connaissances techniques et la maîtrise nécessaires pour programmer portails et sites de commerce électronique sophistiqués. Toutefois un site orienté client n’est pas un artefact de musée. Le site doit répondre aux besoins du public cible, et non satisfaire l’ego de l’artiste, du concepteur ou du programmeur. Ni même satisfaire l’ego du spécialiste en référencement.

Le spécialiste en référencement peut aider à contenir les egos de chacun parce que son attention est concentrée sur le chercheur d’information. Son rôle est de comprendre les objectifs du chercheur d’information et de créer un site qui réponde à ces mêmes objectifs.

Conclusion

La conception de site répond à différents objectifs: le branding, la vente, la fidélisation du consommateur, la confiance, les communications, la visibilité en ligne. Le site doit être assez persuasif pour vendre un produit ou un service. Les photos et les éléments graphiques doivent communiquer les qualités des produits. Le site doit être crédible et inspirer confiance. En faisant un site orienté-recherche dès le début du processus de conception, tout le monde gagne, les consommateurs, les moteurs de recherche, les propriétaires du site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>