Twitter, quossa donne ? Ou: Comment devenir plus riche avec Twitter ?

Tweets« Les Unions quossa donne? » disait l’humoriste québécois Yvon Deschamps. Alors Twitter, ça donne quoi au juste? C’est ainsi que s’interrogeait récemment une agence web qui affirmait fièrement dans sa publicité sur les moteurs de recherche : « Vous ne Twittez pas? Nous non plus ».

Évidemment, c’est une interrogation vaste, pertinente et très large, qu’il vaut la peine de poser et qui mérite une réponse, surtout pour une agence web ayant comme objectif de livrer des stratégies et des solutions web qui contribuent à la prospérité de votre organisation.

Comme notre priorité est d’améliorer le positionnement de nos clients dans les résultats des moteurs de recherche, voyons voir un peu en quoi Twitter pourrait contribuer à votre visibilité web.

Twitter et les signaux en provenance des médias sociaux sont devenus très importants pour les moteurs

Le paysage web évolue, les moteurs de recherche évoluent, le référencement évolue.

Tout récemment, de nouveaux signaux sont apparus qui pointent vers l’importance accrue donnée à Twitter (et aux autres réseaux sociaux, particulièrement Facebook) par Google. En voici quelques-uns, certains triviaux, d’autres beaucoup plus importants.

  • Le CEO de Google Eric Schmidt s’ouvre un compte sur Twitter. Étonnant non? Surtout venant de celui qui proclamait il n’y a pas si longtemps que Twitter était une sorte de courriel du pauvre « Poor Man’s Email System ». Vous pouvez le suivre ici @ericschmidt, si vous êtes sur Twitter bien entendu 😉
  • Le même homme déclare, toujours sur Twitter, « So glad we could integrate tweets into our Google search products; real-time really matters » en référence à l’apparition des statuts Facebook, MySpace, Twitter, FriendFeed, Jaiku et Identi.ca dans les résultats de Google et à l’entrée de Google dans l’ère de la recherche en temps réel.
  • La possibilité offerte par Google de partager un lien vers Twitter, mais aussi vers Blogger, Delicious, Digg, Facebook, Gmail et autres services web, et ce, directement à partir de la barre d’outils Google.
  • Vous pouvez même maintenant utiliser l’outil Google de réduction de la grandeur des URL, Google URL Shortener. Ore, qui se sert de ce genre d’outils plus que Twitter?

Le PageRank et les signaux de classement des sites web

Traditionnellement le moteur Google s’est toujours servi de signaux externes pour classer les pages et les sites Internet.

Au coeur de l’algorithme de Google est le fameux PageRank que Brin et Page ont écrit alors qu’ils étaient encore étudiants à Stanford dans les années 1990 «The Anatomy of a Large-Scale Hypertextual Web Search Engine ».

L’algorithme de Google détermine la valeur d’un site en fonction du nombre de liens qu’il reçoit, ainsi que de leur provenance (entre autres).

Sergey Brin et Lawrence Page ont vu que chaque fois qu’une personne avec un site web pointe un lien vers un autre site web, elle exprime un jugement de valeur. Elle déclare qu’elle considère que ce site est important.

Ils se sont en outre rendu compte que tous les liens combinés contiennent beaucoup d’intelligence. Le moteur de recherche Google utilise cette intelligence, lien par lien, et s’en sert ensuite pour déterminer l’importance de toutes les pages sur le Web. Plus le nombre de liens qui mène à un site, est important, plus grande est sa valeur.

L'algorithme de Google détermine la valeur d'un site en fonction du nombre de liens qu'il reçoit

Du PageRank au TrustRank

Depuis quelques années, un autre algorithme développé par la Stanford University et des chercheurs de Yahoo, le TrusRank (Combating Web Spam with TrustRank), essaie de séparer les pages de Spam des pages légitimes et utiles.

Le classement des pages est opéré, en partie, en fonction d’une autorité, autorité acquise en raison de la « proximité » des pages d’un site avec les pages d’un certain nombre de sites de qualité (seed pages) investis de confiance et choisis manuellement.

Le TrustRank étend ensuite son exploration à l’extérieur de ces pages étalons et mesure la fiabilité et la confiance à accorder aux pages web en fonction de leur éloignement de ces pages de référence.

Du TrustRank au SocialRank

Malgré des articles récents sur la mort du référencement, ainsi que d’autres sur la mort du contenu de qualité, l’importance du contenu de qualité va augmenter, pas diminuer.

Quel contenu réussit bien et va continuer à bien réussir dans les moteurs de recherche? Le contenu qui génère des liens entrants, et qui répond aux questions que les utilisateurs désirent.

Google accorde de la valeur aux sites qui sont liés par d’autres sites de confiance, d’où l’importance de devenir un site d’autorité.

Or le déplacement récent de Google vers la recherche personnalisée et la recherche sociale va augmenter les indices sociaux que Google utilisera désormais pour déterminer le type de contenu auquel les utilisateurs accordent de la valeur.

Comment Twitter, les réseaux sociaux, la recherche personnalisée et la recherche en temps réel peuvent améliorer votre référencement, votre autorité auprès des moteurs et donc votre visibilité web?

Depuis quelque temps, Twitter et les réseaux sociaux « cannibalisent » les liens sur le web. En effet comme le décrit bien cet article de Seomoz, il y a quelque temps un article de blogue populaire ou un autre type de nouvelle pouvait générer une quantité remarquable d’activité sur les blogues. Il n’était pas rare que quelques centaines de blogues et sites de nouvelles reprennent une histoire, y ajoutent leurs idées et créent des liens.

Aujourd’hui, cette activité se déplace tranquillement vers Twitter, et dans une moindre mesure vers Facebook et les autres réseaux sociaux.

  • Le blogue est devenu moins important pour socialiser et partager avec votre réseau. Le blogue sert plus des objectifs de branding ou de construction de votre autorité.
  • Twitter cannibalise les blogues. Les gens qui auparavant auraient pu bloguer sur un article de nouvelles ou un article d’information passent en fait plus de temps sur Twitter à partager des liens et des gazouillis, et réservent leur blogue pour des essais plus complets et des sujets plus larges.

Les moteurs de recherche n’ont donc maintenant plus le choix de prendre en considération le « graphique de liens » émis par Twitter, en particulier pour l’information récente et en temps réel.

  • Twitter et les dizaines de sites qui agrègent les données qu’il contient, comme Tweetmeme, Topsy, etc., participent à augmenter les signaux sociaux que vous et votre contenu émettez et donc, en fin de compte à mousser votre autorité auprès du moteur.

Google aime la vitesse, la fraîcheur de la menthe et… la caféine

Depuis quelque temps déjà Google indexe des pages, des blogues, des articles, quelques minutes après leur création.

Matt Cutts, un des porte parole les plus écoutés de Google, a confirmé l’existence du « Minty Fresh Indexing », confirmant que l’on peut indexer des pages (sur de sites d’autorité) en quelques minutes seulement.

Google indiquait aussi récemment qu’il utilisera de plus en plus les fils RSS pour garder à jour son index.

L’indexation en temps réel utilise le « Query Deserves Freshness » qui est un algorithme qui cherche à répondre à la question de savoir quels sont les sujets chauds de l’heure. Si un sujet est repris par des blogues, des tweets, des sites de nouvelles, le moteur en déduit que c’est un sujet chaud et donc que les pages les plus récemment publiées sont susceptibles et « méritent » d’obtenir de meilleures positions dans le classement des résultats.

Des tests menés sur la prochaine version de Google (nom de code Caffeine) semblent montrer que dès janvier 2010, la recherche se déplacera encore plus vers le temps réel avec comme objectif une capacité accrue d’obtenir des informations de dernière minute.

Et Twitter dans tout ça? Quossa donne?

J’expliquais dans un article récent que créer un contenu, le rendre convivial, le publier sur une base fréquente va devenir crucial pour permettre à vos efforts marketing de bénéficier d’une visibilité sur les moteurs de recherche en plus de bénéficier des visiteurs directs et de ceux en provenance des réseaux sociaux.

En effet, une grande partie du nouveau cadre et de l’algorithme de Google est maintenant à l’écoute des signaux en provenance des réseaux sociaux. Votre contenu doit devenir suffisamment intéressant pour vous assurer une plus grande visibilité dans la recherche.

La promotion et la distribution de votre contenu dans les réseaux sociaux est maintenant cruciale, et permet à celui-ci de se propager rapidement auprès de vos auditoires potentiels. Cet aspect est particulièrement important pour vous permettre d’acquérir des liens entrants et d’autres signaux extérieurs que les moteurs comptabiliseront de plus en plus.

La personnalisation des résultats de recherche et l’importance accrue accordée à la nouveauté et à la fraicheur des résultats de recherche impliquent que Google accorde de plus en plus d’importance à certains signaux sociaux :

  • Le temps passé sur une page
  • Le taux de rebond
  • Le nombre de pages vues dans un site
  • Le nombre de fois ou une page est imprimée, commentée, mise dans les signets
  • Le nombre de fois ou une page ou un site est mentionné dans les médias sociaux (statuts Twitter ou Facebook, signets sociaux)
  • Etc.

En fait, Twitter est un excellent endroit où développer et entretenir votre réseau social. Ce même réseau social devrait éventuellement vous servir de levier pour « retweeter » des gazouillis vers vos articles.

Or Google va se servir de plus en plus de Twitter comme d’un indicateur des contenus susceptibles d’être recommandés et suggérés et donc porteurs d’autorité.

L’objectif et les bénéfices d’être sur Twitter ne seront plus seulement de réussir à obtenir des liens vers vos contenus, mais inévitablement les tweets vont devenir eux-mêmes porteurs de rang dans le classement futur des algorithmes.

L’impact de Twitter sur les résultats personnalisés sera également important, car ceux-ci accorderont de facto une plus grande importance au branding.

Devenir plus riche avec Twitter

C’est un peu l’idée derrière le long article de Mike Grehan « Filthy Linking Rich And Getting Richer », sauf que cette fois on pourrait l’intituler « Filthy Tweeting Rich And Getting Richer ».

Plus vous deviendrez une autorité dans les médias sociaux, plus votre contenu sera susceptible d’être Tweeté et ReTweeté. Plus votre contenu sera Tweeté et ReTweeté, plus vous deviendrez une autorité dans les médias sociaux.

Plus vous serez une autorité dans les médias sociaux, plus vous le deviendrez dans les moteurs de recherche et plus votre contenu obtiendra un meilleur référencement.

C.Q.F.D.

Crédit photo: http://www.hongkiat.com/blog/